Dizains

Creative Work
Year: 
1985
Publisher: 
Language: 
Platform/Software: 
Record Status: 
Tags: 
Description (in English): 

Les Dizains is a combinatory program/ text generator created by Marcel Bénabou. The work was presented at the Pompidou Center in 1985. The online version for the ALAMO website was made by Eric Joncquel. The program generates “dizains” (poems consisting of ten lines) in an exponential method. The “texton” (the original text the program uses to generate new poems) is one ten-line poem with five pairs of rhymes. The program allows the reader to access different permutations of these ten original lines. The generator uses a randomization function with stylistic constraints related to the rhyme structure. The constraints make it so that any two lines that rhyme can only be separated by 0, 1 or 2 other lines. These constraints yield a large but not unmanageable number of “scriptons” (possible new poems) (145,920). For example, it would not be impossible to read all of these poems over the course of several years. In this program, the role of the reader is to interpret the different permutations produced by the randomization function of the generator. The reader clicks on the arrow at the bottom of the web page to signal the creation of a new variant of the “dizain.” The following is an example of one possible permutation: On entre en souriant dans le berceau de l'ombre La vie s'est réfugiée au profond des miroirs Les rues muettes me regardent sans me voir Pour retrouver l'enfant survivant aux décombres Le feu du ciel alors s'est éteint brusquement Encore enveloppé des ruses du printemps Je débarque parfois dans ma ville déserte Tout est rêve et la vie et l'amour et la mort Au-dessus de la craie qui poudre les fleurs vertes Quel cadavre la nuit ne reprend son essor The themes found throughout the poem can be best summarized by what here is line number 8. « Tout est rêve et la vie et l'amour et la mort ». (“Everything is dreams and life and love and death”). The lexis used in the poem includes numerous references to sad and somber subjects. There are also several references to distinct actions. (« Le feu…s’éteint » « on entre » « je débarque ») (“The fire goes out” “One enters” “I disembark”). When they are read in a different order, the reader can interpret the story differently. The distance between the rhyming lines can also have an effect on the reader’s interpretation. The different permutations can connect or isolate certain lines, changing the overall meaning of the poem. The program creates a “prise” effect because the reader can familiarize his or herself with the ten lines and can continue to generate new poems according to his or her preferences. The reader therefore develops a sense of ownership over the poem that he or she chooses, even though he or she cannot directly manipulate the order of the lines or rhymes.

(Source: Erin Stigers)

Description (in French): 

Les Dizains est un programme combinatoire/générateur de texte par Marcel Bénabou. L’œuvre a été présentée au Centre Pompidou en 1985. Le portage en ligne pour le site Web d’ALAMO (l'Atelier de Littérature Assistée par la Mathématique et les Ordinateurs) a été fait par Eric Joncquel. Le programme génère des dizains (des poèmes de dix vers) d’une façon exponentielle. Le texton consiste en un poème de dix vers originaux avec cinq paires de rimes. Le programme permet au lecteur d’accéder à des permutations différentes de ces dix vers. Le générateur utilise une fonction aléatoire avec des contraintes stylistiques concernant la structure des rimes. Les contraintes font que deux vers qui riment ne puissent être séparés que par 0,1 ou 2 autres vers. Ces contraintes donnent une quantité de scriptons (145.920) qui est grande mais qui n’est pas inabordable (c’est-à-dire qu’il ne serait pas impossible de les lire tous au cours de plusieurs années). Dans ce programme, le rôle du lecteur est d’interpréter les différentes permutations produites par la fonction aléatoire du générateur. On clique sur la flèche en bas de la page Web, pour signaler la création d’une nouvelle variante du dizain. Voici un exemple de l'une des permutations possibles: On entre en souriant dans le berceau de l'ombre La vie s'est réfugiée au profond des miroirs Les rues muettes me regardent sans me voir Pour retrouver l'enfant survivant aux décombres Le feu du ciel alors s'est éteint brusquement Encore enveloppé des ruses du printemps Je débarque parfois dans ma ville déserte Tout est rêve et la vie et l'amour et la mort Au-dessus de la craie qui poudre les fleurs vertes Quel cadavre la nuit ne reprend son essor Les thèmes présents dans le poème sont bien résumés par ce qui est ici le vers numéro 8. « Tout est rêve et la vie et l'amour et la mort ». Le lexique du poème comprend de nombreuses références à des choses tristes et sombres. Il y a aussi plusieurs références à des actions distinctes (« Le feu…s’éteint » « on entre » « je débarque »). Lorsqu’elles sont lues dans un ordre différent, le lecteur peut interpréter l’histoire différemment. La distance entre les vers qui riment peut également avoir un effet sur l'interprétation du lecteur. Les permutations différentes peuvent lier ou isoler certains vers, modifiant le sens global du dizain. Ce programme crée un effet de prise parce que le lecteur peut se familiariser avec les dix vers et il peut continuer à générer de nouveaux poèmes selon ses préférences. Il développe alors un sentiment d'appropriation du poème qu'il choisit, bien qu’il ne puisse pas manipuler directement l’ordre des vers et des rimes.

(Source: Erin Stigers)

Critical writing that references this work:

Screen shots: 
The permanent URL of this page : 
Record posted by: 
Erin Stigers